Rechercher
  • Sandrine Sales

Ces étiquettes qui nous collent à la peau...

Nous avons souvent tendance à nous sentir dans une case: maladroit, timide, hyperactif, social, rêveur... Nous pensons souvent que c'est comme ça que l'on nous voit et que nous ne changerons pas...

Cette étiquette a été collé sur notre front à notre petite enfance et nous nous en sommes tellement imprégnée qu'elle fait partie intégrante de nous. Alors, c'est peut être bénéfique quand c'est une qualité mais si c'est un défaut qui nous empêche d'évoluer, ce n'est pas si chouette...

Cette identité là n'est pas la nôtre...elle nous a été attribué par ces personnes qui nous ont entouré durant notre enfance: nos parents, nos copains d'école, nos profs...

Non, nous ne sommes pas obligé d'être timide ou maladroit, nous pouvons évoluer.

Au même titre que notre vie changera au fur et à mesure des années, nous pourrons changer aussi notre façon d'être.


Comprenez l'importance de vos paroles face à vos enfants; pensez à communiquer avec eux positivement sur leurs façons d'être, sans les juger.


Rappelez vous que derrière chaque comportement, c'est un besoin qui se cache...

- Un enfant têtu a juste besoin de se sentir compris.

- Un enfant sage a besoin de calme.

- Une personne jalouse a juste besoin d'être rassurée.

- Un casse-cou a besoin de mouvement....


Ne généralisez pas l'état d'un jour...

- Il/elle râle... il/elle n'a pas assez dormi cette nuit

- Il/elle est timide... il/elle a juste besoin d'un temps d'adaptation un peu plus long que d'autre

- Il/elle n'aime pas les bisous... il/elle s'est peut être mal réveillé(e)...


Ces étiquettes que l'on nous colle constituent une tentative de lutte contre la blessure narcissique. C'est pour le parent une manière de faire porter à l'enfant la responsabilité de ce qui arrive et donc de s'en dégager... Et ceci forme, au fil du temps, nôtre identité mais non, nôtre réalité.




2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout